• Dongria Kondh

      Harcelés par la police, les Dongria Kondh boycottent les élections

     

    Les Dongria Kondh ont boycotté les élections générales indiennes suite à l'arrestation et à l'emprisonnement de leurs leaders.
       Les Dongria Kondh ont boycotté les élections générales indiennes suite à l'arrestation et à l'emprisonnement de leurs leaders.
    © Bikash Khemka/Survival

      Les Dongria Kondh ont boycotté les élections générales indiennes pour protester contre le harcèlement qu’ils subissent de la part de la police et l’arrestation de leurs leaders.

      Plus de 30 actions en justice sont actuellement en cours contre les Dongria et les Majhi Kondh qui se sont activement impliqués dans la résistance au projet de mine à ciel ouvert du géant minier Vedanta Resources et à l’installation d’une raffinerie sur leur territoire.

      Jilo Majhi – un membre éminent de l’organisation Niyamgiri Suraksha Samiti (‘Sauver Niyamgiri’) – a été détenu par la police durant plus de 20 jours. Il a depuis été libéré sous caution et sera traduit devant la Haute Cour cet été concernant une affaire qui remonte à plusieurs années.

      Le boycott des élections confirme la position courageuse des Dongria contre le traitement que leur inflige la police, de nombreux membres de la tribu auraient été prêts à voter contre une administration locale qui a fortement soutenu le projet minier de Vedanta.

      En août 2013, les Dongria ont eu l’opportunité sans précédent de pouvoir déterminer leur propre avenir dans ce qui a été qualifié comme le ‘premier référendum environnemental’ de l’Inde. Au cours des consultations des villages, les Dongria ont exprimé leur opposition unanime à la mine de Vedanta.

    Les Dongria étaient très inquiets que le projet minier soit accordé dans les collines de Niyamgiri si le BJP remportait les élections.
       Les Dongria étaient très inquiets que le projet minier soit accordé dans les collines de Niyamgiri si le BJP remportait les élections.
                            © Lewis Davies/Survival

       Le projet a définitivement été suspendu par le gouvernement en janvier 2014, après une résistance forte et soutenue des Dongria et de nombreux sympathisants locaux et la campagne internationale menée par des organisations telles que Survival International.

    Dans une interview, un fonctionnaire de Vedanta a exprimé le désir de voir Narendra Modi – candidat du Premier Ministre pour le Bharatiya Janata Party (BJP) – gagner les élections, dans l’espoir qu’il puisse approuver le projet minier de Niyamgiri. Rahul Gandhi, candidat du Parti du Congrès, a exprimé son soutien aux Dongria Kondh à plusieurs reprises.

       Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il est difficile de ne pas soupçonner que l’arrestation des leaders dongria soit liée au succès remporté par la tribu dans leur lutte territoriale. Les Dongria Kondh ont courageusement résisté au projet minier qui les aurait détruits en tant que peuple, ils devraient à présent être laissés en paix. Les harceler davantage est une absurdité’.

      Lire en ligne: http://www.survivalfrance.org/actu/10231


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Juillet 2014 à 19:45

    Ils savent se défendre cool. Courage !!!!!!!!!!!!.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :