• Forum sur les peuples autochtones - Les États-Unis et le Cameroun encourage le Congo pour son initiative

    Stephanie Sullivan et Komidor Njimoluh, respectivement ambassadeur des États-Unis et du Cameroun au Congo, se sont félicités de la tenue de ce forum à l'issue de leur rencontre avec le ministre de l'Économie forestière et du Développement durable, Henri Djomo, le 26 février à Brazzaville

    Henri Djomo s'est tout d'abord entretenu avec l'ambassadeur du Cameroun, principalement sur la tenue, mardi prochain, à Impfondo, dans le département de la Likouala, de la troisième édition du Forum international sur les peuples autochtones (Fipac). Il souhaitait connaître la position du Cameroun à ce sujet, et surtout, solliciter son implication.

    La réponse positive ne s'est pas fait attendre, d'autant que le Cameroun, qui partage la même Sangha avec le Congo, compte aussi une importante population autochtone dans plusieurs régions.

    « Le Cameroun regorge d'autochtones, c'est donc une responsabilité partagée entre le Congo, le Cameroun et tous ceux qui sont impliqués dans le processus. Il n'y a aucun doute sur l'implication du Cameroun. Le Fipac attend la participation effective et active du Cameroun. Les deux pays ont les mêmes objectifs et la même vision sur l'objet », a souligné le diplomate camerounais, tout en saluant l'initiative du Congo dans le projet.

    Avec l'ambassadrice des États-Unis d'Amérique, Stephanie Sullivan, le Fipac a été également longuement évoqué.

    Bien que les États-Unis n'aient pas un rôle spécifique à jouer dans la tenue de ce forum, la diplomate américaine a salué l'initiative et encouragé le Congo dans cette vision.

    Au-delà du forum, les deux personnalités ont débattu de la possibilité de développer plusieurs projets dans le cadre de la protection de la faune et de la flore et de la lutte contre le braconnage dans le bassin du Congo.

    « Avec le ministre Henri Djombo, nous avons parlé de cette conférence. Pour ma part, je trouve que l'initiative est à encourager. D'une manière globale, nous avons beaucoup de projets à réaliser ensemble, notamment dans les domaines de la faune, de la flore dans le bassin du Congo », a indiqué Stephanie Sullivan.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :