• Mobilisation des éleveurs au Mali

     Niger : Mobilisation des éleveurs contre le morcellement des terres pastorales

    Posted in: Niger
     


    Les éleveurs sont en crise dans le nord du Niger, dans la région d’Agadez. | Getty Images/ Aldo Pavan

    CamerPost | 25.02.2015
     

    Les associations d’éleveurs du Niger regroupées au sein du Réseau des Chambres d’Agriculture du Niger (RECAN), ont procédé ce mercredi au lancement de la Campagne « Sauvons les terres pastorales » en vue d’attirer l’attention des décideurs sur la disparition progressive des terres pastorales au Niger.

    En effet, selon ce collectif, chaque année, du fait du grignotage des terres, et au rythme de la croissance démographique actuelle, un quarantième de la réserve foncière sahélienne, autrement dit des terres pastorales, est mise en valeur par l’agriculture.

    A ce rythme, dans 40 ans, il n’y aura plus d’aires de pâturages avertissent les associations paysannes.

    A ce phénomène de grignotage des terres pastorales, vient s’ajouter celui de la vente ou de l’appropriation illégale des enclaves pastorales qui ont été clôturées et transformées en ranchs privés alors qu’initialement, les exploitants ne disposaient que d’autorisations d’exploitation provisoires qu’ils ont réussi à transformer en actes de possession.

    Selon le secrétaire exécutif de l’Association pour la redynamisation de l’agriculture (AREN), Elhadj Boureïma Dodo, coordonateur du collectif, « cette nouvelle alliance que viennent de mettre en place les associations paysannes pour lutter contre l’occupation des terres pastorales s’inscrit dans le cadre d’une veille citoyenne en ce sens ».

    Au Niger, les espaces agricoles constituent quelques 15 millions d’ha, soit 12% des espaces cultivables auxquels on inclue généralement les terres pastorales et autres couloirs de passage.

    C’est pourquoi, le collectif « Sauvons les terres pastorales » en appelle au ralliement de tous pour faire l’inventaire des terres pastorales illégalement appropriées et procéder à la révision des espaces fonciers octroyés depuis quelques années.

    Il en appelle également à s’assurer que le cadastre ne procède à la délivrance d’aucun titre foncier sur le domaine public pastoral.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :