• Remerciements de Planète Amazone

    Actualités

    LA PEC-215, L’AMENDEMENT VISANT A DÉTRUIRE LES PEUPLES INDIGÈNES DU BRÉSIL EN S'EMPARANT DE LEURS TERRES, REPOUSSÉ PAR UNE MOBILISATION INTERNATIONALE

    Visuel d'appel à la mobilisation contre l'amendement constitutionnel PEC-215. présenté sur la page Facebook de Planète Amazone

    PLANÉTE AMAZONE REMERCIE LES CENTAINES DE PERSONNES QUI ONT RÉPONDU A SON APPEL À INTERPELLER LES AUTORITES BRÉSILIENNES. RESTONS VIGILANTS, LE COMBAT POUR PRÉSERVER LES DROITS DES PEUPLES INDIGÈNES SUR LEURS TERRES CONTINUE.

    Extrêmement inquiet, le cacique Raoni nous a contacté début décembre pour nous demander de lancer une campagne appelant les citoyens du monde à se mobiliser contre la PEC-215, un amendement à la Constitution voulu par les grands propriétaires terriens du Brésil et qui risquait d’être adopté dans les jours suivants.

    Trahison : les parlementaires du Congrès avait pourtant annoncé son abandon en octobre 2013. Cet amendement génocidaire, n’ayons pas peur des mots, serait la fin des peuples indigènes...

    Lire ici les explications de Sonia Guajajara, porte-parole de l'APIB (Articulation des Peuples Indigènes du Brésil) : http://raoni.com/actualites-773.php

    Grâce à vos dons nous avons financé le déplacement des Caciques Raoni, Megaron et de leurs accompagnants à Brasilia, afin qu'ils puissent plaider leur cause en direct. Vous avez été plusieurs centaines à écrire votre indignation aux autorités brésiliennes (Présidence de la république, Chambre des députés, Sénat).

    Voici un extrait de notre appel lancé sur les réseaux sociaux : « Les droits des peuples indigènes sont gravés dans la Constitution de 1988, que veulent modifier les géants de l'agro-industrie, dont beaucoup sont sénateurs, députés... Un vote est proposé en force ce mardi 16/12. Il faut produire plus pour exporter plus. Nous faisons partie de ce cycle de destruction et de mort. Les médias ont été contactés mais n'ont pas levé le petit doigt. Envoyez immédiatement vos messages de protestation aux plus hautes autorités brésiliennes ».

    Une mobilisation internationale a pris corps, grâce au soutien de nombreuses autres organisations. La PEC-215 n’a finalement pas été votée.

    Nous avons gagné un sursis. Une nouvelle fois, la PEC-215, qui donnerait aux grands propriétaires terriens tout droit de réviser bloquer ou attribuer des territoires appartenant depuis toujours aux peuples indigènes du Brésil, a finalement été "archivée"... ce qui ne veut pas dire grand-chose à part qu'elle peut réapparaître dès l'année prochaine sous ce nom ou sous un autre. Merci à tous ceux qui ont écrit aux autorités brésiliennes sur notre invitation. Cette victoire est aussi la vôtre.

    Nous vous proposons pour conclure, cette déclaration délivrée par l’APIB (Articulation des Peuples Indigènes du Brésil), dont la coordinatrice n’est autre que Sonia Guajajara, que certains d’entres-vous connaissent pour avoir manifesté à ses côtés et aux nôtres en mars de cette année à la défense.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :